#ÉcoleMaternelle #Lecture #Écriture #Phonèmes #français #Apprendre_à_lire #Un_son_égale_une_lettre #Apprentissage_par_le_jeu #alfonic #education #pedagogie #apprentissage #methode #lecture #ecriture #languefrancaise

Les enfants francophones n’ont aucune peine à identifier « i », « u » et « ou ». Mais pour les enfants allophones, l’exercice est bien plus compliqué. Les voyelles « i » et « ou » existent dans de nombreuses langues, mais le « u » est moins répandu. Et comme ce dernier se rapproche du « i », il est parfois très difficile à identifier pour des personnes non francophones.

Aujourd’hui, nous proposons donc une activité de discrimination de ces trois voyelles.

Lorsque les enfants auront bien entendu la différence entre ces trois phonèmes et sauront les écrire en alfonic, on peut leur montrer ce qu’elles deviennent en orthographe. Les lettres i et u existent telles quelles, mais la transcription du phonème « ou » nécessite un regroupement de deux lettres. « Lorsque l’orthographe rassemble o et u en ou, ces deux lettres s’entendent si bien qu’il faudra les lire “ou”. Vive les mariés ! »

Bon amusement !

Un article de Wendy Nève

Illustration : montage : OpenClipart-Vectors  (Pixabay).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s