Avec l’alfonic, les enfants s’expriment par écrit librement, en toute sérénité.

♠♠♠♠♠

Capucine, 6 ans. Pour un jeu de piste auquel elle invite ses parents, elle décide d’utiliser l’alfonic. Voici ce que donne le message en orthographe : « Chère maman, cher papa, suivez le jeu de piste pour retrouver le trésor secret de bon-papa. Les ennemis n’ont pas la carte et ils ne sauront pas où on l’a caché, Sylviane et moi. Ce dessin montre le premier endroit où vous devez aller. Gros bisou. Capucine et Sylviane »

On observe que Capucine n’a pas noté certains « e » muets qu’elle ne prononce pas. Elle a préféré transcrire le son « eu » (de heureux) non pas avec la lettre œ̂ mais avec la lettre x (une variante parfaitement admise en alfonic).

♠♠♠♠♠

Capucine, 11 ans. À tout âge, on peut continuer de s’amuser avec les sons et l’alfonic. Pour faire découvrir le son « è », Capucine a composé un texte de son cru.

♠♠♠♠♠

Image : l’illustration en en-tête de page est un dessin de Sylviane, 5 ans. C’est elle qui a rédigé le texte du phylactère, mais celui-ci a été retapé à l’ordinateur car le dessin était déjà scanné lorsque l’auteure a voulu y ajouter du texte pour les besoins d’une publication en livret (atelier d’expression).