Un article de Wendy Nève

Comment repérer les voyelles du français ? On peut se baser sur les lettres qu’offre notre alphabet : a – e – i – o – u (et y). Mais c’est insuffisant car les sons « ou », « é », « è », « eu » et « ô » sont également des voyelles. Toutes celles que nous venons de citer sont des voyelles orales, c’est-à-dire que le son pour les prononcer sort exclusivement par la bouche.

En français, nous disposons également de voyelles nasales, que l’orthographe a fait le choix d’écrire au moyen d’une lettre-voyelle puis d’une lettre-consonne : « an », « on » et « in ». En Belgique, au Canada et dans le Midi, on utilise également « un ». Ces phonèmes sont des voyelles à part entière, mais le son sort en partie par le nez. Pour vous en convaincre, il suffit de vous boucher le nez quand vous dites « un bon vin blanc ».

Comment être sûr qu’il s’agit bien de voyelles ? Parce qu’on peut chanter de longues notes dessus en ouvrant grand la bouche.

Autre exercice pour repérer les voyelles : choisir une consonne et la faire suivre d’un son pour dire oralement un mot complet :

  • « b » + voyelle : beau – bu – bas – bœufs – bain – banc – bon
  • « v » + voyelle : va – vie – vous – veux – vin – vont – vent
  • « l » + voyelle : lait – le – loup – lent – long – lin
  • « r » + voyelle : riz – rat – rot – roux – rein – rend – rond

En alfonic, on représente les voyelles nasales avec un tréma. Un jeune élève, qu’on interrogeait un jour sur la présence du tréma, s’est écrié, tout content : « Mais oui, ces deux points au-dessus de la lettre, ce sont les trous du nez ! » Quel meilleur moyen mnémotechnique que cette analyse inattendue et astucieuse ?

Voici donc pour aujourd’hui un petit aide-mémoire des voyelles nasales : les cœurs des fleurs présentent les voyelles en alfonic, et les pétales montrent les variantes et combinaisons que propose l’orthographe. Grâce à l’alfonic, les enfants disposent désormais d’un référent visuel unique pour chaque voyelle nasale du français.

Certaines variantes orthographiques, trop spécifiques ou trop peu fréquentes, ne sont délibérément pas fournies ici ; il sera toujours temps de les aborder plus tard, lorsque les élèves se sentiront à l’aise dans l’orthographe courante.

De prochains articles présenteront sous la même forme les semi-voyelles puis les consonnes.

Bonne découverte !

Illustration : Clker-Free-Vector-Images (Pixabay).

Un commentaire sur « Mémo pour passer à l’orthographe : les voyelles nasales »

Répondre à fxneve@uliege.be Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s