#ÉcoleMaternelle #Lecture #Écriture #Phonèmes #français #Apprendre_à_lire #Un_son_égale_une_lettre #Apprentissage_par_le_jeu #alfonic #education #pedagogie #apprentissage #methode #lecture #ecriture #languefrancaise

Des vacances pour l’orthographe ?

Oui, laissons l’orthographe temporairement réintégrer les livres de classe et les manuels. Et surtout, offrons aux enfants qui apprennent à écrire le droit de se sentir en « vacances d’orthographe ». Que l’été leur permette de respirer au grand air, de jouer avec leurs amis, de partir au camp louveteau, de participer à des veillées, de suivre des chasses au trésor, d’organiser des jeux de piste… et pourquoi pas, d’y intégrer quelques énigmes en alfonic !

Mais a-t-on vraiment le droit d’écrire sans orthographe ?

Oui, bien sûr. Du moment que c’est temporaire (il ne faut en aucun cas rester « coincé » dans l’alfonic toute sa vie). L’alfonic est simplement un marchepied vers l’orthographe : il permet d’écrire le français sans crispation.

Permettre aux enfants de débuter avec l’alfonic, c’est aussi valoriser les connaissances de la langue orale qu’ils parlent déjà, tout en leur faisant identifier, un à un, les phonèmes du français. C’est surtout encourager les enfants à se montrer créatifs dans ce qu’ils écrivent : avec l’alfonic, ils ne doivent pas se contenter d’utiliser les quelques phrases dont l’orthographe est simple.

  • Par exemple : maria a vu papa. Reconnaissons-le, voilà une phrase qui manque cruellement d’intérêt et de piment.

Et quand on parle, y a-t-il de l’orthographe ?

Jamais. Car l’orthographe n’est qu’une difficulté du français écrit. À l’oral, on prononce évidemment des sons, et non pas des lettres. Les lettres sont des signes conventionnels, arbitraires, écrits, qui nous permettent de transcrire les sons que nous entendons. Ce qui rend l’orthographe du français si compliquée, c’est qu’il faut souvent grouper plusieurs lettres pour transcrire un seul son.

Un texte sans orthographe a-t-il de la valeur ?

Bien sûr. Ce n’est pas l’orthographe qui fait la valeur littéraire d’un texte mais l’intérêt de ses idées, l’efficacité de ses phrases, la pertinence de son vocabulaire.

L’alfonic est-il « pour les nuls » ?

Certainement pas. Mais il faut bien commencer quelque part. Et lorsqu’on débute, il est plus simple de séparer les difficultés (découvrir d’abord l’écriture puis l’orthographe) plutôt que de présenter les deux à la fois.

Bon amusement et bonnes vacances !

En savoir plus ? Rendez-vous dans notre foire aux questions.

Illustration : Open Clipart-Vectors (Pixabay).

Un commentaire sur « Écrire sans orthographe ? Bonnes vacances en alfonic »

Répondre à Anne-Elisabeth Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s