Un article du Cercle alfonic.
Publié initialement sur le site ActuaLitté – Les univers du livre le 21 juillet 2020.

Retrouvez notre dossier complet sur ActuaLitté.


Pour votre enfant, découvrir tous les sons d’un coup ne permet pas leur reconnaissance approfondie, surtout si c’est la première fois de sa vie qu’il prête attention aux « bruits » qu’il articule. Aussi, nous vous proposons quelques comptines, qui permettent de cibler de manière précise un son en particulier.

Il s’agira donc de privilégier l’écoute. Qu’est-ce qu’on dit ? Qu’est-ce qu’on entend ? Dans un premier temps, mettre l’accent sur l’oralité de la langue est une étape nécessaire, qui signifiera à votre enfant l’importance accordée à ses connaissances réelles du français. Une langue, ce n’est pas uniquement un ensemble de phrases écrites dans les livres ; c’est avant tout un moyen vivant de communiquer par la voix. Cette étape bien fixée, il sera temps alors de passer à l’écriture.

La fiche d’aujourd’hui, proposée par Liliane Witkowski (une enseignante qui a utilisé l’alfonic durant toute sa carrière), correspond à un travail mené en classe, en 2e année de maternelle, où les élèves travaillent la langue oralement pour tous les sons. Sachant que les enfants repèrent plus facilement les sons-voyelles que les sons-consonnes, ce sont des voyelles que les comptines mettront en valeur. Ce travail d’observation, qui se poursuit durant toute l’année, est ensuite repris et approfondi en 3e année de maternelle.

Repérer le phonème

Vous pouvez commencer par lire la première comptine à voix haute (sur le son « a »), en disant à votre enfant d’être attentif à « quelque chose de particulier ». Observer qu’un même son revient sans arrêt, ou pour le dire de manière scientifique : isoler un phonème, c’est un exercice qui demande un peu de concentration. Félicitez-le s’il vous affirme qu’il entend « quelque chose de pareil ».

S’il ne remarque rien, vous pouvez lui lire les comptines présentant le son « i ». Au tout début, il est nécessaire d’aborder d’autres sons au moyen d’autres comptines avant que l’enfant n’identifie un son ou l’autre.

Pour favoriser cette reconnaissance, vous pouvez lui proposer de mémoriser une comptine en la répétant plusieurs fois avec lui.

N’hésitez pas à lui chanter d’autres chansonnettes qui comportent des rimes : cela lui plaira sûrement.

Bon amusement !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s