Un article de Liliane Witkowski

En 1999, je postulais en école élémentaire [école primaire] et j’obtenais un poste en 3e année du cycle 2 (élèves de 7 ans). Les élèves n’avaient pas appris à lire et à écrire avec l’alfonic mais bénéficiaient des apports de l’alfonic et de mon autoformation au sein de l’association pour les acquisitions en compétences linguistiques.

À l’école primaire, dans les situations d’écriture, il serait intéressant d’utiliser l’alfonic dans les moments d’hésitation. Une production écrite illisible (qui n’est pas écrite phonétiquement), mais intéressante perd de son attrait par l’accumulation d’erreurs orthographiques. Les élèves lisent leur production oralement et procèdent ensuite à leurs corrections orthographiques et grammaticales. Malheureusement, au fil des productions, le texte s’appauvrit en vocabulaire et en syntaxe, par économie de correction.

 

Photo : NeiFo (Pixabay).

Un commentaire sur « L’alfonic à l’école élémentaire »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s