Un témoignage de Liliane Witkowski. Quel est le meilleur moment pour proposer l’alfonic aux enfants ? Est-ce au CP (1re primaire) ? Idéalement, non. Cette année-là, les élèves (ré)apprennent les lettres qu’ils ont déjà partiellement découvertes en maternelle, et se lancent progressivement dans l’apprentissage de l’orthographe. À cet âge-là, il est admis qu’un enfant a intégré le principe de l’écriture et de la lecture : « Je reconnais le signe écrit (la lettre) et je dis tout haut le son qui lui correspond. »

C’est en maternelle que l’on conseille de débuter avec l’alfonic. Selon Liliane Witkowski, enseignante qui s’est occupée aussi bien de classes de maternelle que de CE1 [2e primaire] : « Commencer avec l’alfonic en grande section de maternelle [3e maternelle] retarde la production de textes. » Quant à elle, son homologue Marie-Claire Mesnard enseignait dans une école où l’alfonic était abordé avec succès en maternelle.

Liliane Witkowski témoigne : « J’ai eu des expériences différentes et je suis arrivée à cette conclusion : ayant exercé dans une classe de petite et moyenne section de maternelle, [j’ai observé que] la phonologie peut être abordée dès la petite section. Les enfants de trois ans écoutent et apprennent les comptines. » Lire la suite.

Image : Gustavo Rezende (Pixabay).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s