Photo : Gerd Altmann (Pixabay).

Les francophones connaissent intuitivement tous les sons du français puisqu’ils les prononcent chaque jour. Mais il y a une différence entre savoir utiliser et en maîtriser les aspects. Pour ma part, je sais très bien me servir de ma voiture, mais je suis bien en peine de changer une roue… Quant à la réparer si elle tombe en panne, c’est un rêve qui m’est inaccessible car je ne suis pas mécanicienne.

Les enseignants qui ont utilisé l’alfonic en classe sont devenus eux-mêmes des « mécaniciens » de l’écriture du français. Pour la bonne cause, ils sont devenus des pros de l’identification précise de tous les phonèmes du français (c’est-à-dire des sons utilisés), grâce aux études et aux enquêtes menées par une brochette de linguistes dans la foulée d’André Martinet. Ces enquêtes ont fourni aux enseignants des connaissances phonologiques (savoir distinguer les phonèmes avec certitude) et articulatoires (comment utiliser sa bouche, sa langue, ses lèvres, son nez pour les prononcer correctement). Ces connaissances constituent les « coulisses » de la langue orale : elles sont précieuses pour aider les enfants et les apprenants étrangers dans leur apprentissage de l’écriture et de la lecture.

Découvrez ici les voyelles et les consonnes du français parlé.

Pour en savoir plus sur l’identification des phonèmes : voir le livre Alfonic. Écrire sans panique le français sans orthographe.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s