Un article par Wendy Nève

Ceux qui ont appris (et retenu par cœur) des fables de La Fontaine en primaire s’en souviennent fréquemment avec une véritable affection. Beaucoup d’autres trouvent, peut-être à juste titre, qu’exercer sa mémoire pure n’offre pas un grand intérêt.

Mais c’est précisément la raison pour laquelle le professeur ne faisait pas apprendre le bottin de téléphone (lui, d’un intérêt très limité) mais de jolies histoires, écrites d’une plume élégante et porteuses d’une réflexion sociale et d’une morale toujours d’actualité.

C’est vrai, La Fontaine écrivait selon la manière de son époque. Peut-on vraiment le lui reprocher ? Au contraire, on peut souligner avec enthousiasme sa finesse, son ton direct et franc, son talent remarquable à dépeindre un caractère en trois mots.

Alors oui, pour des enfants de maternelle, les célèbres Fables sont certes un peu complexes. Mais ne peut-on en raconter l’histoire, en prose, avant de passer à la fable en rythme et en vers ? Bercer les jeunes enfants avec des mots mystérieux comme des trésors cachés ? Laissons à chaque enseignant le soin de choisir pour ses élèves. Pour notre part, nous ne résistons pas au plaisir de vous présenter Le renard et la cigogne en alfonic.

Bon amusement !

Cliquer pour accéder à le-renard-et-la-cigogne.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s