Quand il commence à apprendre à lire et à écrire, l’enfant part-il de rien ? Pas du tout : un enfant qui arrive en classe maternelle sait déjà parler et c’est de cette connaissance que l’on va se servir pour lui permettre de passer de la forme orale – qu’il connaît bien puisque, à sa manière, il la pratique tous les jours – à sa transformation en lettres écrites. Donc, au lieu de le confronter immédiatement avec les difficultés de notre orthographe, on l’aide en se fondant sur ce qu’il connaît déjà. On l’invite à transformer sa connaissance intuitive en une vraie conscience des sons du français. Lire la suite.

Photo : TeroVesalainen (Pixabay).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s